Bienvenue à Calmont

Bienvenue à Calmont

Un village du Lauragais

Aux portes des Pyrénées

Aux portes des Pyrénées

Légende de votre image

Depuis janvier 2002, 9 communes du canton de Nailloux, Calmont, Caignac, Gibel, Mauvaisin, Monestrol, Montgéard, Nailloux, Saint-Léon, Seyre, et la commune d’Aignes (du canton de Cintegabelle), se sont regroupées au sein de la communauté de communes CO.LAUR.SUD (Coteaux du Lauragais Sud)

     
 

 L'INTERCOMMUNALITÉ EN FRANCE :

Plus de deux tiers des 36 000 communes françaises font déjà partie d’un Etablissement public de Coopération Intercommunale (EPCI).
Cette nouvelle forme d’intercommunalité se structure autour de projets et possède une fiscalité propre. Différence essentielle avec les syndicats intercommunaux qui sont principalement des outils de gestion, dont les recettes sont constituées, la plupart du temps, par les participations directes des communes membres.
Les compétences des E.P.C.I se composent des transferts accordés par les communes. Certaines ont un caractère obligatoire, les autres sont facultatives.
En même temps que les compétences, les communes transfèrent les dépenses et les recettes fiscales correspondantes.
En fonction du montant de transfert de fiscalité, l’Etat accorde une Dotation Globale de Fonctionnement annuelle (DGF). Cette aide constitue un encouragement de l’Etat à la création d’EPCI Il s’agit d’une recette nouvelle, qui n’est donc pas déduite de la même dotation accordée à chacune des communes.
La Communauté de Communes est la forme la plus répandue d’EPCI.

 

 

 

 


Les compétences transférées par ces communes correspondent d'une part à la reprise des activités du SIVOM (qui est dissous) :
   - Collecte et traitement des déchets ménagers et assimilés
   - Travaux d’investissement sur les voies communales (Pool Routier)
   - Action sociale : aides ménagères et chantier d’insertion
   - Achat de dératisant
   - Mission conseil habitat

d'autre part à la reprise de la gestion du lac de la Thésauque qui est dissous
et qui s'intègre dans le développement touristique de la Communauté,

et enfin, à des compétences nouvelles :
  - Aménagement de l'espace  
  - Développement économique et touristique (zones d'activités,
construction d'un moulin à vent, gestion du lac de la Thésauque …)
  - Politique de l'’habitat
  - Contrôle des installations individuelles d'assainissement
  - Équipement petite enfance
  - Déchetterie (construction et exploitation)
  - Mise en place du tri sélectif des déchets ménagers
  - Acquisition du terrain et construction du gymnase pour le collège de Nailloux
  - Gestion des bâtiments des services publics (perception et gendarmerie)
  - Mise à disposition de matériel aux communes.

Chaque commune est représentée au conseil communautaire.
Le total des délégués est de 34, désignés par chacun des dix conseils municipaux.

La répartition a été faite en fonction du nombre d’habitants, mais chaque commune, même la plus petite, est au moins représentée
par 2 délégués :

AIGNES (253 hab.) : 1 délégué
CAIGNAC (289 hab.) : 1 délégué
CALMONT (2295 hab.) : 9 délégués
GIBEL (299 hab.) : 1 délégué
MAUVAISIN (241 hab.) : 1 délégué
MONESTROL (56 hab.) : 1 délégué
MONTGEARD (452 hab.) : 2 délégués
NAILLOUX (3700 hab.) : 13 délégués
SAINT-LEON (1107 hab.) : 4 délégués
SEYRE (101 hab.) : 1 délégué

TOTAL 8793 habitants